[Spiridon celebrates] Chantal Langlacé, héroïne de la course libre

[Spiridon celebrates] Chantal Langlacé, héroïne de la course libre

Tout le monde connait Kathrine Switzer et les images de sa course, en clandestine, au marathon de Boston en 1967. Elles ont fait le tour du monde et ont eu un impact considérable. Mais la grande Kathrine, amie de Spiridon, ne fut pas la seule à faire bouger les lignes. En France, Chantal Langlacé, fut, elle aussi, une pionnière.

DE CLANDESTINE A CHAMPIONNE DE FRANCE

"Dans les années 1970 en France, je prenais le départ sous des faux noms ou dans les pelotons de manière clandestine. Je n’étais pas très grande, du coup j’arrivais à me faufiler. Comme je réalisais de bons chronos, on ne me disait trop rien. Je faisais également partie du mouvement spiridon qui rencontrait un franc succès, donc la Fédération française n’osait pas trop nous disqualifier." *

Pour signifier son engagement en faveur de l'inclusion des femmes dans sa discipline, Chantal porte en effet à chacune de ses courses le t-shirt Spiridon floqué du petit bonhomme aux pieds nus. Comme ci-dessus à Marvejols-Mende en 1975.

Dans les années 1980, lorsque la Fédération française d'athlétisme accepte enfin les féminines, elle devient championne de France du marathon (1982, 1984) et championne de France du 100 km (1984).

Aujourd'hui, Chantal Langlacé a 67 ans, elle court toujours et continue  de s'investir pour le sport féminin.

 

* Extrait d'une interview de Chantal Langlacé publiée dans Ouest France le 7 avril 2018